De 2002 à 2016 – 15 ans depuis la fusion

Réalisations de l’Équipe Anjou malgré la centralisation

Extrait de Regards sur Anjou – Décembre 2016

En 2002, Anjou est devenue l’un des 19 arrondissements de la ville de Montréal. Cela s’est traduit par une perte d’autonomie progressive des autorités locales, la centralisation accrue des services et des compétences à la Ville centre (pouvoir de taxation, déneigement, collectes, stationnement, etc.), des transferts budgétaires insuffisants, la réduction du personnel. L’administration de l’arrondissement doit réaliser, pour chaque budget, un tour de force afin d’éviter de réduire les services de proximité.

Malgré cette conjoncture, plusieurs projets sont menés à terme : réfection majeure de l’ancien boulodrome qui devient le Centre communautaire d’Anjou et accueille, notamment, les activités organisées par les partenaires communautaires d’Anjou; adoption d’une Politique familiale, du plan d’action municipal pour les aînés (MADA-Anjou), du Plan local de développement durable 2012-2015; restauration et mise aux normes des installations récréatives et communautaires du territoire…

De fait, il fait bon vivre à Anjou, même si nous ne sommes plus tout à fait « maîtres chez nous ». Les citoyens ont toujours un puissant sentiment d’appartenance à leur milieu de vie comme ils l’ont clairement signifié dans un sondage (voir le bulletin de novembre 2014 où les taux de satisfaction des citoyens à l’égard des services municipaux se situaient entre 90 et 95 %).

Et demain?

En 2017, la Ville de Montréal fête ses 375 ans. En guise de legs, l’arrondissement d’Anjou prépare le réaménagement du terrain situé entre la mairie d’arrondissement et la bibliothèque Jean-Corbeil pour créer un lieu de rassemblement pour les Angevins.

Partagez cette nouvelle sur: