Une marge de manoeuvre encore réduite

Message aux Angevins et Angevines de Luis Miranda Maire de l’Arrondissement d’Anjou

Extrait de Regards sur Anjou – Octobre 2014

Le financement des arrondissements est un enjeu majeur dans les relations entre les arrondissements et la ville centre. Le processus décisionnel du financement appartient à la Ville et l’arrondissement d’Anjou subit une iniquité fiscale et budgétaire récurrente qui porte atteinte aux finances de l’arrondissement.

Ce déséquilibre est réel; il a été reconnu plusieurs fois par les différents acteurs municipaux. Depuis les fusions municipales, l’arrondissement a fait de nombreuses tentatives auprès de la ville centre pour arriver à une révision juste de notre financement. Malheureusement, nos demandes sont encore une fois ignorées.

Concrètement, une répartition juste et équitable aurait permis à notre conseil d’arrondissement un refinancement de près de 3 M$, alors que nous allons recevoir seulement 900 000 $ sur cinq années, dont 180 000 $ pour 2015. De plus, la ville centre n’indexe pas les budgets de références, ce qui fait porter aux seuls arrondissements le poids de l’inflation et de la hausse des salaires. À titre d’exemple, la non-indexation des budgets reliés à la main-d’oeuvre représentera un manque à gagner de 400 000 $ en 2015, un coût que l’arrondissement devra assumer entièrement.

Par ailleurs, nous avons appris cet été la volonté de la ville centre de centraliser certains services comme le stationnement, le déneigement, le réseau routier ou la collecte des ordures. Cette centralisation assortie d’une harmonisation n’augure rien de bon pour les citoyens de notre arrondissement. En fait, une réduction de la qualité des services ainsi que l’imposition de nouvelles taxes de la ville centre sont à prévoir puisque rien ne démontre un gain d’efficacité des centralisations passées.

En terminant, je tiens à réitérer que je ne ménagerai aucun effort pour défendre vos intérêts et ceux de l’arrondissement auprès de la ville centre.

Partagez cette nouvelle sur: